Apple Aisuru
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
skyblogAccueilfacebookgalerie persoRechercherS'enregistrerConnexionGalerie
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Command
Voir le deal
90.97 €

 

 Coup de gueule introductif...

Aller en bas 
+9
lovely
Garsedj
Fred Madison
gourmandise
chubby-patate
l_or_en_lingot
BlaZe
Missise
esthell
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeLun 1 Mar - 22:29

Garsedj a écrit:
je n'ai rien contre le fait qu'on classe ma préférence comme un fétishisme (les gens qui rangent les autres dans des catégories ne méritent pas mon attention)

Ils appartiennent donc à la catégorie des gens qui rangent les autres dans des catégories... une catégorie au combien insupportable.

Garsedj a écrit:

c'est plutôt au niveau de nos petites rondes bien aimés que ca me fait chier :
>si il faut être un fétichiste pour aimer les rondes,
(fétichiste pas normal)
>> il faut pas être normal pour aimer les rondes
donc
>>>les rondes ne sont pas normales

et ça, je tolère pas ! Coup de gueule introductif... - Page 2 734912

Il ne faut pas être fétichiste pour aimer les rondes mais il faut être fétichiste pour aimer exclusivement des morceaux de ronde. De plus c'est le fétichisme qui est considère comme déviant et non pas le fétiche : parce qu'il y a des fétichistes des pieds, les pieds sont anormaux ?

Et pour aller plus loin je pense que "nos petites rondes" (et les grosses ?) se passeraient bien du prosélytisme de certains "passionnés" dont le discours aurait plutôt tendance à ostraciser l'objet de leur adoration.

Après, j'utilise le mot déviant avec beaucoup de tendresse Smile Je ne cherche pas à condamner juste à établir un état de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Garsedj
Admin
Admin


Masculin Age : 33
Nombre de messages : 5854
Localisation : bordeaux
Participation au forum : 1802

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeLun 1 Mar - 22:44

Seraphin a écrit:
De plus c'est le fétichisme qui est considère comme déviant et non pas le fétiche : parce qu'il y a des fétichistes des pieds, les pieds sont anormaux ?
bonne répartie, j'aime Smile

_________________
Coup de gueule introductif... - Page 2 Tumblr_mh7twnPp4K1rrw561o2_500
Revenir en haut Aller en bas
lovely
Membre actif
Membre actif
lovely

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 139
Localisation : île de france
Participation au forum : 15

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeLun 1 Mar - 22:55

où sont les femmes rondes ? trés bonne question mon cher !
et bien il y a plusieurs types de femmes rondes :
-les malheureuses et mal dans leur peau parce que ces femmes ecoutent la conviction populaire du dictat de la minceur et ont tellement tendance à se comparer aux femmes photoshopées des magasines , qu'elles n'en osent même plus sortir de chez elles et ne font même plus attention à elles parce qu'aprés tout : pourquoi s'embetter parce qu'elles ne seront jamais assez jolies (j'ai fait partie de ces femmes là pendant des années)
-et puis il y a les femmes qui se disent qu'il faut tirer le meilleur partie d'elles même ,je ne veux pas dire qu'elles sont heureuses d'être grosses , loin de là , elles se plairaient d'avantage avec 20 kg de moins mais elles font quand même attention à elles parce que ça leur fait du bien (je fais partie de cette categorie maintenant ) .
et là, je vais parler de moi, j'ai fait un travail sur moi même (assez long je dois bien l'avouer) pour faire le deuil d'un amaigrissement important , j'ai décidé de vivre en me moquant bien des gens que je derange et qui ne se génent pas pour se retourner sur moi dans la rue en ricanant , mais j'ai appris à sourire, à me maquiller, à m'habiller sexy et decolleté , à seduire et même draguer , et bon sang ce que ça fait du bien de lire du desir dans les yeux d'un homme qui a l'origine n'a pas d'apétance spéciale pour les rondes .
mais le soucis c'est que tout le monde n'a aps la chance d'avoir eu le "déclic" que j'ai eu et je l'ai eu en adherent à une association (allégro fortissimo) qui m'a fait connaitre des gens aillant tous des problémes de poids (chacun à son niveau)
le soucis c'est qu'en quelques années , les rondes sont passées du stade de bienportant" au stade de malportant, et pour certaines personnes , c'est assez dur à vivre d'être le mauvais exemple de la société .
mais tout ça pour dire que : cherches bien, il yen a des femmes rondes qui s'assument ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
BlaZe
Apple Nolife
Apple Nolife
BlaZe

Masculin Age : 37
Nombre de messages : 3161
Localisation : 77
Participation au forum : 203

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 3:21

Le diktat de la minceur, c'est ça qui nous bourre le crâne avec leur norme, c'est ça qui culpabilise les femmes et l'image qu'elles ont de leur corps, c'est ça qui exclue les femmes avec des vêtements qui ne sont pas de leur taille, c'est ça qui rendent les femmes aussi peu sûres d'elles, c'est ça qui dérègle le corps des femmes, c'est ça qui fait croire que la minceur est la solution ultime...

J'en ai marre de tout ça ! Marre !

Moi aussi je veux que ça change ! Que les femmes assument enfin leur corps totalement !
Qu'elles sortent sans subir de moqueries, ces regards de travers ! Et qu'on leur foute la paix avec ce corps qu'elles ont longtemps détesté, et qu'on leur disent qu'elles sont belles parce que c'est le cas !

Ce forum existe et c'est déjà énorme ! Moi aussi je veux faire plus pour que les rondes se sentent bien dans leur peau. J'ai envie de faire des films sur les rondes, j'ai malheureusement pas de budget et ça m'énerve !
Revenir en haut Aller en bas
Fred Madison
Nouveau
Nouveau
Fred Madison

Masculin Age : 33
Nombre de messages : 10
Localisation : Bruxelles
Participation au forum : 6

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 15:52

BlaZe a écrit:
Le diktat de la minceur, c'est ça qui nous bourre le crâne avec leur norme, c'est ça qui culpabilise les femmes et l'image qu'elles ont de leur corps, c'est ça qui exclue les femmes avec des vêtements qui ne sont pas de leur taille, c'est ça qui rendent les femmes aussi peu sûres d'elles, c'est ça qui dérègle le corps des femmes, c'est ça qui fait croire que la minceur est la solution ultime...

J'en ai marre de tout ça ! Marre !

Moi aussi je veux que ça change ! Que les femmes assument enfin leur corps totalement !
Qu'elles sortent sans subir de moqueries, ces regards de travers ! Et qu'on leur foute la paix avec ce corps qu'elles ont longtemps détesté, et qu'on leur disent qu'elles sont belles parce que c'est le cas !

Ce forum existe et c'est déjà énorme ! Moi aussi je veux faire plus pour que les rondes se sentent bien dans leur peau. J'ai envie de faire des films sur les rondes, j'ai malheureusement pas de budget et ça m'énerve !
Ouais, on en a tous marre. Mais bon, le problème c'est que des films sur les rondes, j'en ai déjà vu et je trouve qu'ils passent souvent à côté de l'essentiel: se sentir bien dans son corps. Il existe aussi des groupes de promotion de l'anorexie (hors industries fringues, etc qui le sont de façon "indirecte", pour être poli). A priori, je crois qu'ils ne seraient pas en bon termes avec les FA qui traînent sur le forum. Mais pourquoi pas? Qu'est-ce qui différencie la "promotion de la rondeur" de la promotion de la boulimie? Rien tant qu'il n'y a pas un vrai débat sur ce qu'est se sentir bien dans son corps. Rien tant qu'on n'aborde pas le problème de la santé ("ronde jusqu'où?" quels sont les risques, etc. autant que "mince jusqu'où?". Pourquoi? Quels risques, etc.). Rien tant qu'on aborde pas ce qu'est l'attirance pour les rondes (et qu'on ne la met pas en valeur non plus. On l'aborde comme si on venait de découvrir une nouvelle forme de vie extraterrestre. Suffit de regarder un tableau de Rubens pour comprendre que ça n'a rien d'inhumain). A ce niveau-là, l'objectif n'est pas de mettre des petites étiquettes sur les gens concernés mais juste de les aider à mieux se connaître sexuellement parlant car je crois qu'il y a différents types d'attirance envers les rondes (inclusive, exclusive, etc. jusqu'au feederism). C'est d'ailleurs pour cette raison que je parlais de "littérature FA" dans mon post initial. Je me pose des questions sur ma sexualité. Ce n'est pas que je flippe et que je cherche à me faire mettre une petite étiquette. J'assume complètement et je cherche juste à mieux connaître ce que j'assume. Mieux se connaître, c'est normal même si culturellement parlant - au sujet de la sexualité - on le confond avec "mieux connaître son cas" si vous voyez ce que je veux dire.
Tout ça pour dire que tant que ces conditions ne sont pas remplies, ça ne vaut pas la peine pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
gourmandise
Apple Nolife
Apple Nolife
gourmandise

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2795
Localisation : Utopia
Participation au forum : 488

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 15:58

Qu'est-ce qui différencie la "promotion de la rondeur" de la promotion de la boulimie? Mais la boulimie est une maladie (un trouble du comportement alimentaire) , je ne crois pas qu'il faut mélanger ceux qui font la promotion de 'lanorexie (et qui pour moi mettent en danger des personnes à psychologie fragile) , et ceux qui veullent valorisé les rondeurs !J'ajouterais que pour moi certain feeder qui gave sans pour autant gaver avec des bons éléments nutritifs son aussi inconscient parce que manger que du gras et du coca pour grossir c'est rare que ça soit bon pour la santé. (je m'excuse pour les pavés, mais ma touche enter m'ouvre des pages google sur l'onglet c'est chiant). Je pense que sur les forums et les sites où l'on parle de rondeurs, apars vraiment ceux qui pense qu'a la chaire et pas à la femme (ou l'homme) derrière cette graisse, les gens parlent des problèmes de santé, on ne peut pas les cahé , ils sont là, mais ils ne sont pas là pour toutes ces femmes et ces hommes, et surtout pas au même degré de poid. Je trouve quand je te lis que tu as l'air franchement paumé, essai de lire des topics, peut etre que cela t'aidra a mettre tes idées en place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 16:28

Il est très important de bien faire la différence entre:

- la promotion de l'acceptation
et
- la promotion de la size


Promouvoir l'acceptation est une excellente chose selon moi.

En revanche promouvoir la size est juste une monumentale connerie. Comme promouvoir les gros seins, les aisselles rasées, etc... ou toute autre mode qui viserait à décréter bêtement ce qui est beau, et à l'imposer comme une nouvelle norme.

Ca suffit là hein ho!!!! Que les petits moutons retrouvent le courage d'assumer leur individualité!



Blaze, à t'entendre on peut pas être grosse et sortir dans la rue sans mourir de honte ou se prendre des pavés. On en est plus là quand même, y'a eu beaucoup de progrés ces dernières années....
Revenir en haut Aller en bas
Fred Madison
Nouveau
Nouveau
Fred Madison

Masculin Age : 33
Nombre de messages : 10
Localisation : Bruxelles
Participation au forum : 6

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 17:01

Lilofée a écrit:
Bon...

C'est long mais prennez le temps de lire....

Si je pars avec pour définition:
FA = un homme qui est sexuellement excité par les femmes rondes voire très rondes et ce quasi exclusivement.
Citation :
Les personnes attirées physiquement et sexuellement par les personnes fortes


Citation :
Le fétichisme sexuel est la fixation du désir érotique et la recherche d'une satisfaction sexuelle, par le contact ou la vue d'une partie du corps, comme par exemple les seins, les fesses, les jambes, le nombril, les mains, le nez ou encore les pieds, d'un objet (des gants, des bas, des bottes, ou encore des chaussures) ou d'une matière. Le fétichisme sexuel peut faire écho de la paraphilie dans le cas où celui-ci provoque un trouble chez la personne[1].

Le fétichisme désigne l’adoration d’idoles ou d’objets fétiches censés être dotés d'un pouvoir. Au tournant des XIXe et XXe siècles, le terme subit une extension du champ sémantique vers le domaine sexuel. Un fétichiste devient l’adepte non plus d’une religion mais d’une perversion[2].

Ok selon la déf de Wiki les FA ne peuvent être appellé fetichistes.


Je suis donc allé voir sous perversion:

Citation :
La perversion désigne l'action de détourner le vivant et l'humain. Dans le langage courant, le terme a une connotation péjorative, due à l'emploi moral et religieux de ce mot pour signifier une forme du mal.

En psychologie, la perversion est définie par la psychanalyse comme une organisation psychique utilisant un mode relationnel permettant d'assouvir ses pulsions par des actes opérés aux dépens de l'autre, sans ressentir de culpabilité. Les traits caractéristiques de ce mécanisme de défense sont la manipulation et le déni (négation de la réalité, de la différence des sexes et de l'altérité). La perversion sexuelle est une des manifestations de la perversion. Le terme de perversion morale est utilisé comme synonyme de perversion pour éviter l'amalgame courant fait avec la perversion sexuelle.
L'histoire de ce qui est considéré comme perversion a évolué en fonction des époques et des conceptions de la moralité. Exprimant le plus souvent une déviance de la sexualité vers ce qui est tenu pour immoral, le terme garde souvent cette connotation dans le discours courant, bien qu'il soit utilisé en psychologie et en psychiatrie selon une définition étrangère aux dogmes religieux.


Donc être FA n'est pas non plus une perversion.


Je suis donc allé voir sous "paraphilie" (je note au passage qu'en cherchant "perversion sexuelle" je tombe direct sur paraphilie)

Et voici donc....
ne vous découragez pas par la longueur c'est intéressant vous verrez...

Citation :
Paraphilie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


La paraphilie est un terme utilisé par certains milieux psychiatriques aux États-Unis à la place de perversion dont le sens est devenu péjoratif. Le mot est la traduction de l'anglais paraphilia, composé à partir du grec para = "auprès de, à côté de"; et -philia = "amour". Ce néologisme, également utilisé en sexologie, désigne toute attraction ou pratique sexuelle qui diffère des actes traditionnellement considérés comme « normaux » ; cependant, si l'attirance et le fantasme paraphiliques ne sont pas condamnables, les actes qu'ils peuvent induire sont souvent classés comme des délits ou des crimes sexuels dans différents pays.

Apparu dans le volumineux ouvrage de Richard von Krafft-Ebing (1840-1902) dans Psychopatia sexualis (1886), l’idée même d’une systématique du comportement sexuel s’apparentant à la notion de perversion est aujourd’hui très contestée : le « véritable » paraphile devant a fortiori, en tant que psychopathe/sociopathe, satisfaire l'objet de sa déviance pour s’exciter sexuellement ; mais qu’en est-il de celui qui y trouve un plaisir ponctuel, ou encore du plus grand nombre qui maintiennent ces supposées « pathologies » sous forme de fantasme ? Quel degré relatif de temps ou d’importance dans le quotidien faut-il adopter ? De fait, L’individu ne pouvant se réduire à une seule névrose mais étant formé d’un équilibre multiple, chacun peut être considéré à un certain degré comme paraphile !

C’est pourquoi la question de la paraphilie peut être abordée sous l’angle social et ses limites s’intégrer à une interrogation plus juridique que psychologique. Le philosophe Michel Onfray, dans Le souci des plaisirs. Construction d‘une érotique solaire, propose de contrer cette démarche en se réorientant sur la notion de contrat intersubjectif s’approchant de celle adoptée par Charles Fourier en 1817 dans Le Nouveau Monde amoureux : l’utopiste admet qu’il existe une infinité de sexualités et de fantasmes mais que les individus peuvent « compléter » tout en sachant que « ce qui fait plaisir à plusieurs personnes sans préjudicier à aucune est toujours un bien sur lequel on doit spéculer en Harmonie, où il est nécessaire de varier les plaisirs à l’infini ».

Malgré de nombreuses contestations, le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM) liste huit paraphilies majeures. Selon cet ouvrage, pour qu'une paraphilie soit diagnostiquée, l'objet de la déviance doit être la seule source de gratification sexuelle pendant une période de six mois au moins et doit causer "une détresse clinique notable ou un handicap dans le domaine social, professionnel ou autres domaines fonctionnels importants", ou impliquer une violation du consentement d'autrui.

* L'exhibitionnisme : fait d'obtenir du plaisir sexuel en s'exhibant (surtout en public), notamment en montrant ses organes génitaux ou en s'affichant lors d'une relation sexuelle, généralement illégale, dans les lieux publics non prévus à cet effet ;
* Le fétichisme : nécessité d'utiliser des objets non-sexuels ou non-vivants ou de parties du corps d'une personne pour obtenir l'excitation sexuelle ;
* La pédophilie : attirance sexuelle pour les enfants prépubères ou péripubères ;
* Le sadisme : plaisir obtenu en infligeant de la douleur ou des humiliations ;
* Le frotteurisme[6] : excitation sexuelle obtenue par frottement contre des personnes non-consentantes ;
* Le masochisme : plaisir obtenu en subissant de la douleur ou des humiliations ;
* Le transvestisme fétichiste : attraction sexuelle pour des vêtements du sexe opposé ;
* Le voyeurisme : plaisir sexuel obtenu en observant d'autres personnes, notamment dans leurs relations intimes, lorsqu'elles sont observées à leur insu dans un lieu privé ;
* D'autres paraphilies rares sont regroupées sous l'intitulé Autres paraphilies non-spécifiées : la scatologie ; la nécrophilie (cadavres) ; le partialisme (fétichisme exclusif pour une seule partie du corps) ; l'acrotomophilie, attirance envers des amputés ; la zoophilie, la bestialité, attirance envers les animaux ; la coprophilie (fèces) ; la klysmaphilie (lavements) ; l'urophilie (urine) ; l'emétophilie (vomi)...

Importance du modèle de référence [modifier]

À partir de quels critères objectifs peut-on définir ce qui est "normal" et ce qui est "pathologique" ?

Le normal et l'anormal, la santé et la maladie se définissent à partir d'un modèle de référence qui est considéré comme étant représentatif de la normalité. Mais ces modèles référents ne sont pas toujours explicites, et changent suivant les époques, les cultures et les sociétés.

Dans les sociétés traditionnelles, le référent est parfois élaboré à partir d'une analyse simple de ce qui est observé. Par exemple le baiser est contre-nature puisque la bouche, avec les dents, est faite pour manger et pas pour la sexualité. La sodomie est dégoûtante puisque l'anus contient des excréments dégoûtants. Les activités oro-génitales sont condamnées à cause du goût et de l'odeur désagréable des organes génitaux[7].

Dans l'Antiquité Romaine, la principale référence était la virilité (et pas l'hétérosexualité). La société condamnait le fait d'être passif, c'est-à-dire être au service de l'autre. Ce rôle n'était concevable que pour une personne de rang inférieur. Sénèque notait que « la passivité est un crime chez un homme de naissance libre ; chez un esclave, c'est son devoir le plus absolu »[8]. A partir de cette référence de virilité, toutes les activités sexuelles où l'homme est actif sont "normales" : avec l'épouse, avec une maîtresse, avec « l'esclave, homme ou femme »[9]. Pour les Romains, il existait également des activités sexuelles qui étaient contraires à leurs représentations culturelles de la "nature". Ces activités "contre-nature" étaient : « la bestialité, la nécrophilie et les unions avec les divinités ».[9]

Au XVIIIe siècle, le naturaliste Georges Buffon, en accord avec les croyances de l'époque, considère que les personnes de couleur noire ne sont pas des êtres humains, mais des "super-singes". En fonction de ces croyances, toutes les relations sexuelles entre blancs et noirs était donc considérées comme des relations "contre-nature", de bestialité, entre un humain et un animal, et les coupables étaient condamnés au bûcher[10].

Au XIXe siècle, le modèle de référence était l'"instinct sexuel" : toute activité sexuelle qui ne permettait pas la reproduction, c'est-à-dire qui n'était pas directement liée au coït vaginal, était considérée comme une perversion : par exemple la sodomie, les activités oro-génitales, ou les activités sexuelles entre personnes de même sexe ou impubères[11].

Au début du XXe siècle, c'est principalement le modèle psychanalytique, avec ses limitations[12], qui servira de référence.

À la fin du XXe siècle, à partir de la neurologie et d'un consensus entre experts psychiatriques, est élaboré une nouvelle référence, le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Mais des facteurs socio-culturels continuent d'influencer ce qui est considéré comme normal ou pathologique. Par exemple, c'est après une rencontre entre les rédacteurs du DSM et des activistes homosexuels que l'homosexualité n'a plus été considérée comme une maladie[13]. Et c'est après le phénomène culturel de la révolution sexuelle que plusieurs paraphilies ont été supprimées du DSM.

Dans les années 2000, les recherches en neurosciences ont montré que chez l'être humain (et le Chimpanzé, le Bonobo, l'Orang outan et le Dauphin), le comportement sexuel n'est plus un comportement de reproduction, mais devient un comportement érotique[14]. Au cours de l'évolution, l'importance et l'influence des hormones[15] et des phéromones[16],[17] sur le comportement sexuel a diminué. Or, chez les mammifères les plus simples, ce sont les phéromones qui sont à l'origine de l'hétérosexualité[18]. Au contraire, l'importance des récompenses / renforcements est devenue majeure[19]. Chez l'être humain, le but du comportement sexuel n'est plus le coït vaginal mais la recherche des plaisirs érotiques, procurés par la stimulation du corps et des zones érogènes, et peu importe les caractéristiques du ou des partenaires[20].
Article principal : Comportement érotique.

En fonction de ce modèle, où les récompenses sont le principal facteur du comportement sexuel[19], les problèmes et les pathologies de la sexualité ne se situent plus au niveau des activités (peu importe le moyen du plaisir érotique), mais au niveau du dysfonctionnement des processus de la récompense (hypo ou hypersexualité, dépendance sexuelle), au niveau de la relation entre les partenaires (agressions physiques ou psychologiques), et au niveau des croyances sociales particulières et infondées (contexte culturel induisant, par exemple, la culpabilité pour la perte de la virginité, la pratique de la sodomie ou de la masturbation)[19],[21].

En conclusion, en comparant les époques et les sociétés, on remarque que les modèles de référence changent et ne sont pas toujours explicites ou décrits avec précision, pour plusieurs raisons : par exemple, au début du XXe siècle, le concept d' "instinct" perd de sa précision scientifique, les mœurs sexuelles et la morale changent au cours du temps, et les connaissances concernant la sexualité humaine sont partielles et évoluent constamment. Au XXIe siècle, ce qui est considéré comme normal ou pathologique dépend encore, en partie, de l'état des connaissances et du contexte culturel.

En dernière analyse, au-delà des croyances culturelles, le diagnostic de la pathologie sexuelle devrait se faire à partir de la connaissance de la sexualité. Mais paradoxalement, au XXIe siècle, époque de la science et de la technologie, il n'existe guère de structures institutionnelles dont l'objectif est de comprendre la sexualité humaine[22]. Comment alors définir rigoureusement ce qui est "normal" et ce qui est "pathologique" ?

La restriction de pratiques sexuelles minoritaires dans la catégorie des paraphilies est très débattue : jusqu'où une pratique devient « déviante », nuit à « soi-même » en dehors d'une perception sociale normative. Les personnes en faveur du changement de cette catégorisation reprennent immanquablement la logique de Charles Fourier en affirmant qu’en dehors des comportements criminels (le viol et la pédophilie étant au cœur de la question), la plupart de ces pratiques n’étant ni « normales » ni « pathologiques » ne devraient pas être stigmatisées par une typologie qui apparait in fine comme morale.

Le champ des gender studies rouvre ces problématiques en espérant qu’à l'instar du retrait de l'homosexualité de la liste (en 1973), les publications psychiatriques à venir excluront la plupart de ces comportements et redéfiniront cette notion. Afin de pousser la systématique vers le ridicule, des mouvements très spécifiques dans les pratiques sexuelles se sont revendiqués pour chahuter la notion même de genre-gender (« transpédégouines ») et celle, plus sociologique, de « rôle » (Queer).
Les paraphilies « imaginaires »

La liste ouverte restera, bien entendu, sujette à caution car son établissement demeure souvent un acte de militantisme ou l'expression d'un fantasme plus qu'une analyse de spécialistes. La parodie atteint même son comble dans le Dictionnaire de la pornographie où l’on va jusqu’à introduire le LSA pour désigner un Left shoulder articulation, soit un sujet attiré par les amputés du bras gauche ! Reste à chacun de déterminer si elles sont imaginaires au sens strict, ou au sens de Lacan…


Une liste classée non-exhaustive…

Sexualité de groupe

* Le candaulisme : excitation provoquée par le spectacle d'une relation sexuelle de son partenaire habituel avec une tierce personne (ou plusieurs)[réf. nécessaire].
* L'échangisme, ou la sexualité de groupe avec échange de partenaire.
* Le mélangisme, ou la sexualité de groupe sans échange de partenaire.[réf. nécessaire]
* La scopophilie, ou l'attirance fortement marquée pour tous les spectacles sexuels : en support média (revues, cinéma, vidéo, internet, …) ou en réel (strip-tease, peep show, …) ; le scopophile ne cherche pas à se cacher ni à surprendre et se distingue en cela du voyeurisme.

Corps : morphologie

* L'abasiophilie, ou l'attirance sexuelle pour les personnes infirmes, éprouvant des difficultés à se mouvoir.
* L'acomoclitisme, ou l'attirance sexuelle pour les pubis rasés[réf. nécessaire].
* L'acrotomophilie, ou l'excitation par l'idée d'avoir des relations sexuelles avec une personne amputée[réf. nécessaire].
* L'andromimetophilie, l'attirance sexuelle pour les femmes qui s'habillent en hommes.
* L'apotemnophilie, ou excitation sexuelle à l'idée de se faire amputer.
* L'asthénéophilie, ou excitation sexuelle provoquée par le fait d'être malade[réf. nécessaire].
* L'axilisme, ou l'attirance sexuelle pour les aisselles[réf. nécessaire].
* Le bouboupisme : excitation provoquée par le pincement des tétons par un partenaire ou par soi-même.[réf. nécessaire]
* La chronophilie, ou l'attirance pour un partenaire d'âge complètement différent.[réf. nécessaire]
* La gérontophilie, c'est-à-dire l'attirance sexuelle pour les personnes âgées.
* La gynandromorphophilie, l'attirance sexuelle pour les hommes qui s'habillent en femmes ou les transsexuelles (MTF).
* L'hirsutophilie, ou l'attirance sexuelle pour les poils des aisselles.
* La maïeusophilie, ou l'attirance sexuelle pour les femmes enceintes.[réf. nécessaire]
* La nanophilie, ou l'attirance sexuelle pour les gens de petite taille.[réf. nécessaire]
* La stigmatophilie, ou l'attirance sexuelle pour les gens possédant des tatouages, des scarifications ou des cicatrices.
* La tératophilie, ou l'attirance pour des êtres socialement considérés comme difformes, monstrueux, voire inhumains.[réf. nécessaire]
* La trichophilie, ou l'excitation sexuelle par les poils, les cheveux.[réf. nécessaire]
* La trimammophilie, ou le fantasme de la femme à trois seins.[réf. nécessaire]

Corps : dynamique et positions

* L'asphyxiophilie, ou excitation sexuelle par le fait d'être privé d'oxygène.
* La knismolagnie, ou excitation sexuelle par des chatouilles.[réf. nécessaire]
* La lactophilie, ou l'attirance sexuelle pour les femmes allaitantes.[réf. nécessaire] à ne pas confondre avec la maïeusophilie.
* La lictiophilie, ou l'excitation sexuelle provoquée par le fait de lécher ou d'être léché.
* La météorophilie, ou excitation sexuelle provoquée par le fait d'être suspendu.[réf. nécessaire]
* La phillipinophilie, excitation sexuelle pour les personnes vues de dos, attirance sexuelle pour ces personnes[réf. nécessaire].
* La podophilie, ou le fait d'être excité par les pieds[réf. nécessaire].
* La somnophilie, excitation érotique provoquée par une personne qui dort, attirance sexuelle pour cette personne.[réf. nécessaire]

Corps : sécrétions

* L'émétophilie, ou l'excitation sexuelle pour le vomi.[réf. nécessaire]
* L'hygrophilie (comprenant la nasomycinophilie, la dacryphilie, la salirophilie, l'urophilie, la coprophilie, etc.), ou l'attirance pour les sécrétions corporelles humides, gluantes ou visqueuses.[réf. nécessaire]
* La nasomycinophilie, ou l'excitation sexuelle provoquée par les sécrétions nasales.
* L’ondinisme, ou l'excitation provoquée par l'urine.
* L'olfactophilie ou osmolanie est une paraphilie dans laquelle l'excitation sexuelle est obtenue par les odeurs corporelles.[réf. nécessaire]
* La spermophilie, attirance sexuelle du sperme (et par extension de sa manipulation et de son ingestion).[réf. nécessaire]
* Le vampirisme, ou excitation sexuelle provoquée à l'idée de sucer le sang de son/sa partenaire (ou vice versa) pendant l'acte sexuel.[réf. nécessaire]
* La vorarephilie (ou voraphilie), excitation sexuelle à l'idée de manger une autre personne ou d'être mangé(e) par elle[24].

Relations de type social

* L'agrexophilie, forme particulière d'exhibitionnisme, ou l'excitation procurée par le fait de faire l'amour de façon à ce que d'autres personnes l'entendent.
* L'autoagonistophilie, ou excitation provoquée par le fait d'être filmé.
* La baubophilie, ou excitation provoquée par le fait d'exhiber ses organes génitaux chez la femme.
* La chrématistophilie, ou l'excitation provoquée par le fait de payer pour avoir des relations sexuelles.
* La coprolalie, ou l'excitation provoquée par le fait d'insulter ou d'être insulté.
* Le cuckolding, excitation à l'idée d'être cocufié.[réf. nécessaire]
* L'érotophonophilie, ou l'attirance sexuelle pour les tueurs en série, voire excitation provoquée par le meurtre d'un partenaire non-consentant.
* L'excessivophilie, ou l'excitation sexuelle provoquée par des pratiques à l'origine 'normales' mais portées à un degrés excessif.[réf. nécessaire]
* L'harpaxophilie, ou l’excitation sexuelle à l’idée d’un vol.[réf. nécessaire]
* L' hybristophilie, (du grec hybrizein, « commettre un outrage contre quelqu'un » et de phile, « qui aime »), ou l'attirance pour les personnes ayant commis des crimes (vol, viol, meurtre).[réf. nécessaire]

Objets et machines

* La vincilagnia : excitation sexuelle obtenue par l'entravement (bondage) ;
* Le Self-Bondage : excitation sexuelle par entravement (bondage) sans partenaire ;
* La hiérophilie, ou l'attirance sexuelle pour les choses sacrées.
* L'hyphéphilie, une forme particulière de fétichisme, ou l'excitation ressentie au contact de certaines matières.
* La loutérophilie, ou excitation sexuelle provoquée par le frottement dans une baignoire.[réf. nécessaire]
* La pédiophilie, ou l'attirance sexuelle pour les poupées, les ours en peluche et autres jouets zoomorphes ou anthropomorphes.[réf. nécessaire]
* La pygmalionisme, ou le fétichisme des statues[réf. nécessaire].
* La rhabdophilie, ou excitation sexuelle due à la pratique de la flagellation.
* La schoïnopentaxophilie, ou l'attirance pour les cordes de pendus[réf. nécessaire].
* La sidérodromophilie, ou l'excitation sexuelle procurée par les trains; ce fantasme conjugue plusieurs facteurs : l'intimité du compartiment et sa promiscuité obligée, l'exhibitionnisme sans risque du train passant devant les habitations mais aussi les trépidations du train ; de nombreux récits érotiques ont le train pour cadre (notamment les toilettes des trains).[réf. nécessaire]
* la sitophilie, ou l'utilisation de la nourriture à des fins sexuelles.[réf. nécessaire]
* La staurophilie, ou l'attirance sexuelle pour les croix et crucifix.
* La taphophilie, ou excitation sexuelle provoquée par le fait de faire l'amour près des morts (tombes, cimetières…).

Habillement - déguisement

* L'apodysophilie, dans laquelle le sujet éprouve le besoin de se déshabiller entièrement et de se montrer nu dans n'importe quel endroit[réf. nécessaire].
* L'autonepiophilie (infantilisme) est l'attirance sexuelle pour les couches-culottes et par le désir d'être traité comme un enfant[réf. nécessaire].
* L'infantilisme, ou l'excitation ressentie en jouant le rôle d'un enfant ou d'un bébé.[réf. nécessaire]

Nature et environnement

* La cryophilie, excitation due au froid.[réf. nécessaire]
* La dendrophilie, excitation sexuelle provoquée par le fait d'avoir des relations sexuelles en contact avec les arbres et les plantes.[réf. nécessaire]
* L'électrophilie, excitation sexuelle provoquée par des décharges électriques sur certaines parties du corps.
* La nécrodendrophilie, ou l'excitation provoquée par les actes sexuels en contact avec les arbres morts.[réf. nécessaire]
* La thalpotentiginie, ou l'excitation due à la chaleur.

Improbable ou imaginatif

* L'exobiophilie, ou le fantasme d'avoir des relations avec une créature extraterrestre.[réf. nécessaire]
* Le godivisme, pulsion conduisant à s'exhiber à cheval et qui peut être considérée comme l'une des formes de l'apodysophilie (cf. § habillement). Par extension, amateur/voyeur de cavalières nues (le mot est construit en référence à la légende de Lady Godiva). L'exhibition à bicyclette peut être considérée comme une forme de godivisme[réf. nécessaire].
* La spectrophilie, ou le fantasme d'avoir des relations avec des fantômes ou des démons.



J'en déduis personnellement plusieurs idées et/ou reflexions....

- la grossophilie y aurait facilement sa place. D'ailleurs le premier qui trouve le nom déjà attribué gagne mon admiration! Et s'il n'existe pas encore j'invite le forum à voter pour le choisir et le proposer aux organisations compétentes.

- On peut TOUT cathégoriser ... au final pourquoi le fait t on, par peur des différences, pour se proteger? de quoi?

- Nous sommes selon ce tableau tous concernés par au moins une de ces paraphilies... Allez! Avouez! Et si il y en a qui ne le sont vraiment pas, je pense qu'ils représentent une minorité finalement très marginale....
Donc si je reprends la définition de paraphalie au tout début:
Citation :
toute attraction ou pratique sexuelle qui diffère des actes traditionnellement considérés comme « normaux
Je suis obligée de dire qu'être normal c'est très marginal! cheers


- Je note aussi que les actions des mouvements militants obtiennent des résultats dans la transformation du "domaine de référence", ne lâchez donc pas prise, osez clamer votre point de vue si vous espérez du changement de mentalité.


Voilà bravo aux courageux qui ont lu! :p



Et ah oui j'oubliais!

Bienvenue au nouveau! :p
Attention parce que tu fais appel à des notions très controversées et/ou qui ont un sens commun différent du sens "clinique". Pour la perversion, il me semble que c'est manifeste - même sans s'y être renseigné beaucoup - que ce mot est utilisé à tort et à travers pour désigner tout et n'importe quoi qui n'est pas "normal" (ce qui n'est clairement pas la même chose qu'une certaine disposition psychique entraînant des conséquences d'un point de vue sexuel. Et puis l'homme "normal", comme tu dis...). C'est à cette même norme que font référence les paraphilies, même s'il ne faut pas leur ôter toute pertinence non plus (après tout, la normalité c'est aussi un peu une notion nécessaire à la pratique de la psychologie. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose. J'ai bien dit "pas forcément"...). Comme mentionné dans l'article, il y a quelques années l'homosexualité était encore considérée comme une paraphilie. Je pense que si je dis à un gay qu'il est "à côté de l'amour", je vais plus me manger un pain dans la gueule que recevoir tendrement qqch au mauvais endroit... Laughing
En gros, ca dépend aussi de ta perception de la chose, je crois. C'est comme quand tu vas chez le psy. C'est pas le fait de savoir que tu as tel et tel trouble qui est intéressant mais ce qu'il implique dans ton rapport au monde, à toi-même et qu'à priori tu ne savais pas (puisque tu es chez le psy). En gros, "perversion" et "paraphilie" pourraient avant d'être des "gros mots" (ça limite je m'en fous, c'est pas intéressant) présenter un sens réel et aider les gens à mieux se connaître.
Moi par exemple, je me demande pourquoi mon attirance sexuelle envers les rondes est exclusive, pourquoi je semble comme déchiré entre l'attirance pure pour la corpulence et l'attirance "normale" envers un ronde que je trouve jolie. Si à la grande loterie des troubles psychiques, je rafle "déviance", "paraphilie", "perversion", etc. Eh bien qu'importe le mot en lui-même et toutes les connotations - péjoratives - qu'il a dans le sens commun. Ce qui est important - pour reprendre l'image de la loterie - ce n'est pas d'avoir "gagné" le trouble "perversion", etc. mais comment je vais utiliser le mot pour en extraire du sens, ce qui est susceptible de m'aider puisque je cherche juste à mieux me comprendre et parce qu'une meilleure compréhension de soi-même amène à un mieux-être, et c'est l'essentiel. Le reste on s'en fout. Very Happy

Et merci pour le message de bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 17:10

Citation :
En gros, "perversion" et "paraphilie" pourraient avant d'être des "gros mots" (ça limite je m'en fous, c'est pas intéressant) présenter un sens réel et aider les gens à mieux se connaître.

Pourquoi tu crois que je me suis fais chier à pondre un tel pavé? (car lu relu aéré et surligné)


Citation :
Ce qui est important - pour reprendre l'image de la loterie - ce n'est pas d'avoir "gagné" le trouble "perversion", etc. mais comment je vais utiliser le mot pour en extraire du sens, ce qui est susceptible de m'aider puisque je cherche juste à mieux me comprendre et parce qu'une meilleure compréhension de soi-même amène à un mieux-être, et c'est l'essentiel. Le reste on s'en fout. Very Happy

Ben non comme disais l'or en lingot on s'en fout pas.
Il faut continuer de checher à définir les choses et à faire entendre ces définitions pour que ce fait:


Citation :
perversion, ce mot est utilisé à tort et à travers pour désigner tout et n'importe quoi qui n'est pas "normal"

N'en soit plus un. Ou le moins possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 17:14

Citation :
Tu résumes à peu près bien tout, dont le fait qu'on ne voit pas
beaucoup de rondes (il faut dire qu'elles sont environ 10.000 par an a
se faire euthanasier.. euh lobotomiser de l'estomac
..).

J'en reviens pas que des gens osent dire ça.
Je trouve ta phrase honteuse et completement déplacée.
Renseigne toi, la "lobotomie" de l'estomac SAUVE des vies.
Enjoy
Revenir en haut Aller en bas
Garsedj
Admin
Admin


Masculin Age : 33
Nombre de messages : 5854
Localisation : bordeaux
Participation au forum : 1802

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 17:14

Il existe aussi des groupes de promotion de l'anorexie (hors industries fringues, etc qui le sont de façon "indirecte", pour être poli).
bof, on est pas la pour juger les autres...

A priori, je crois qu'ils ne seraient pas en bon termes avec les FA qui traînent sur le forum.
tant qu'il insultent pas nos rondes bien aimées, il on le droit d'aimer les filles filiformes

Mais pourquoi pas? Qu'est-ce qui différencie la "promotion de la rondeur" de la promotion de la boulimie?
Coup de gueule introductif... - Page 2 Iraqimage004
Rien tant qu'il n'y a pas un vrai débat sur ce qu'est se sentir bien dans son corps. Rien tant qu'on n'aborde pas le problème de la santé. Rien tant qu'on aborde pas ce qu'est l'attirance pour les rondes.
je me suis emballé! désolé Smile
c'est vrai que si on oublie ces détails, encourager les rondes peut être interprété comme encourager l'obésité :S

Je me pose des questions sur ma sexualité.
arrête de te prendre la tête, t'aime les rondes, c'est parfaitement
normal, point barre

_________________
Coup de gueule introductif... - Page 2 Tumblr_mh7twnPp4K1rrw561o2_500
Revenir en haut Aller en bas
Fred Madison
Nouveau
Nouveau
Fred Madison

Masculin Age : 33
Nombre de messages : 10
Localisation : Bruxelles
Participation au forum : 6

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 17:17

gourmandise a écrit:
Qu'est-ce qui différencie la "promotion de la rondeur" de la promotion de la boulimie? Mais la boulimie est une maladie (un trouble du comportement alimentaire) , je ne crois pas qu'il faut mélanger ceux qui font la promotion de 'lanorexie (et qui pour moi mettent en danger des personnes à psychologie fragile) , et ceux qui veullent valorisé les rondeurs !
Ouais mais cette limite n'est pas toujours explicite justement. Ici, sur ce forum, elle semble être bien fixée mais c'est rarement le cas...

Citation :
Je trouve quand je te lis que tu as l'air franchement paumé, essai de lire des topics, peut etre que cela t'aidra a mettre tes idées en place.
Bah écoute c'est - entre autres - pour ça que je suis ici Laughing. J'ai toujours vécu mon attirance envers les rondes seul depuis des années. J'ai donc répondu aux questions qui me préoccupaient de cette manière ce je suis pas - on en tt cas pas toujours - très au fait de ce qui se passe chez les gens qui sont dans le même cas que moi. Si je suis totalement à coté de la plaque, je préférerais vraiment qu'on hésite pas à me le dire, donc pas de souci Wink .
Revenir en haut Aller en bas
gourmandise
Apple Nolife
Apple Nolife
gourmandise

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2795
Localisation : Utopia
Participation au forum : 488

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:29

Cashemire a écrit:
Citation :
Tu résumes à peu près bien tout, dont le fait qu'on ne voit pas
beaucoup de rondes (il faut dire qu'elles sont environ 10.000 par an a
se faire euthanasier.. euh lobotomiser de l'estomac
..).

J'en reviens pas que des gens osent dire ça.
Je trouve ta phrase honteuse et completement déplacée.
Renseigne toi, la "lobotomie" de l'estomac SAUVE des vies.
Enjoy
cheers
Revenir en haut Aller en bas
l_or_en_lingot
Membre très actif
Membre très actif
l_or_en_lingot

Masculin Age : 51
Nombre de messages : 488
Participation au forum : -132

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:45

gourmandise a écrit:
Qu'est-ce qui différencie la "promotion de la rondeur" de la promotion de la boulimie? Mais la boulimie est une maladie (un trouble du comportement alimentaire) , je ne crois pas qu'il faut mélanger ceux qui font la promotion de 'lanorexie (et qui pour moi mettent en danger des personnes à psychologie fragile) , et ceux qui veullent valorisé les rondeurs !J'ajouterais que pour moi certain feeder qui gave sans pour autant gaver avec des bons éléments nutritifs son aussi inconscient parce que manger que du gras et du coca pour grossir c'est rare que ça soit bon pour la santé. (je m'excuse pour les pavés, mais ma touche enter m'ouvre des pages google sur l'onglet c'est chiant). Je pense que sur les forums et les sites où l'on parle de rondeurs, apars vraiment ceux qui pense qu'a la chaire et pas à la femme (ou l'homme) derrière cette graisse, les gens parlent des problèmes de santé, on ne peut pas les cahé , ils sont là, mais ils ne sont pas là pour toutes ces femmes et ces hommes, et surtout pas au même degré de poid. Je trouve quand je te lis que tu as l'air franchement paumé, essai de lire des topics, peut etre que cela t'aidra a mettre tes idées en place.

Qu'ajouter ?
Je suis 100% d'accord avec les diverses choses que tu dis là ! biere
Revenir en haut Aller en bas
gourmandise
Apple Nolife
Apple Nolife
gourmandise

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2795
Localisation : Utopia
Participation au forum : 488

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:47

Ho j'applaudis parce que c'est rare qu'on soit d'accord tout les deux Wink
Revenir en haut Aller en bas
l_or_en_lingot
Membre très actif
Membre très actif
l_or_en_lingot

Masculin Age : 51
Nombre de messages : 488
Participation au forum : -132

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:49

Garsedj a écrit:

A priori, je crois qu'ils ne seraient pas en bon termes avec les FA qui traînent sur le forum.
tant qu'il insultent pas nos rondes bien aimées, il on le droit d'aimer les filles filiformes

Tout à fait!

Garsedj a écrit:

Je me pose des questions sur ma sexualité.
arrête de te prendre la tête, t'aime les rondes, c'est parfaitement
normal, point barre

Si nous vivions dans un monde où la femme ronde était l'idéal esthétique le plus commun, toutes ces questions de "déviation" ne se poseraient pas, ou serait déviant celui qui aime les femmes minces (on serait pas mieux barré d'ailleurs...).
Revenir en haut Aller en bas
l_or_en_lingot
Membre très actif
Membre très actif
l_or_en_lingot

Masculin Age : 51
Nombre de messages : 488
Participation au forum : -132

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:52

Cashemire a écrit:
Citation :
Tu résumes à peu près bien tout, dont le fait qu'on ne voit pas
beaucoup de rondes (il faut dire qu'elles sont environ 10.000 par an a
se faire euthanasier.. euh lobotomiser de l'estomac
..).

J'en reviens pas que des gens osent dire ça.
Je trouve ta phrase honteuse et completement déplacée.
Renseigne toi, la "lobotomie" de l'estomac SAUVE des vies.
Enjoy

Mouais m'enfin c'est pas le sujet, désolé d'avoir dérivé là-dessus.
Cela sauve, et cela en tue des vies, ou en gâche... mais je pense à cette majorité qui n'en avait pas besoin aussi. Comment faisait-on avant 1980 (environ) ?...
Revenir en haut Aller en bas
gourmandise
Apple Nolife
Apple Nolife
gourmandise

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2795
Localisation : Utopia
Participation au forum : 488

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:55

Ils souffraient (mon père par exemple)
Revenir en haut Aller en bas
l_or_en_lingot
Membre très actif
Membre très actif
l_or_en_lingot

Masculin Age : 51
Nombre de messages : 488
Participation au forum : -132

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:56

Fred Madison a écrit:
J'ai donc répondu aux questions qui me préoccupaient de cette manière ce je suis pas - on en tt cas pas toujours - très au fait de ce qui se passe chez les gens qui sont dans le même cas que moi. Si je suis totalement à coté de la plaque, je préférerais vraiment qu'on hésite pas à me le dire, donc pas de souci Wink .

Bah en fait concernant les autres "FA", on se rend vite compte que chacun est très différent. Il suffit de voir les commentaires sur les modèles pour s'apercevoir que rares sont les modèles faisant l'unanimité.
Après concernant la dimension "intérieure", ça roule !! c'est question de se connaitre, du moins sur cet aspect, donc que du positif en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 19:41

l_or_en_lingot a écrit:
Cashemire a écrit:
Citation :
Tu résumes à peu près bien tout, dont le fait qu'on ne voit pas
beaucoup de rondes (il faut dire qu'elles sont environ 10.000 par an a
se faire euthanasier.. euh lobotomiser de l'estomac
..).

J'en reviens pas que des gens osent dire ça.
Je trouve ta phrase honteuse et completement déplacée.
Renseigne toi, la "lobotomie" de l'estomac SAUVE des vies.
Enjoy

Mouais m'enfin c'est pas le sujet, désolé d'avoir dérivé là-dessus.
Cela sauve, et cela en tue des vies, ou en gâche... mais je pense à cette majorité qui n'en avait pas besoin aussi. Comment faisait-on avant 1980 (environ) ?...

"Mais je pense a cette majorité qui n'en avait pas besoin" tu as des chiffres ? Parce que c'est très réglementé tout de même... Faut passer devant un conseil des médecins la plupart du temps etc...
Y a quand même une grande majorité de satisfaits et une minorité d'insatisfaits, je ne prône pas l'opération, mais dans les certains cas je l'encouragerais.

"Comment faisait-on avant 1980" Je pense que Gourmandise a correctement répondu, de plus l'obésité n'etait pas si grande chez nous qu'actuellement.

Effectivement, c'est pas le sujet de depart et tu vas dire que je m'acharne sur toi (ce qui je te rassure n'est absolument pas le cas, d'ailleurs, je n'ai rien contre toi hein !) mais là tes écrits m'ont vraiment fait un choc, donc j'avais besoin de le signaler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 19:49

L'or en lingot.... l'intelligence c'est aussi des fois admettre qu'on s'est trompé, ou qu'on est allé trop loin.

Je pense moi aussi qu'en 80 le problème n'était pas encore le même, et que les gens qui ont recours à de telles méthodes souffrent beaucoup.


Que dire d'un homme qui juge mauvais par désir d'esthétisme que certains changent pour plus de bien être?

Vos phantasmes, vos lubies et vos désirs ne devraient pas nourrir des prises de position aussi extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 20:59

(Note a la con : Tu écris volontairement phantasme? Sinon c'est fantasme. silent)
Revenir en haut Aller en bas
gourmandise
Apple Nolife
Apple Nolife
gourmandise

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2795
Localisation : Utopia
Participation au forum : 488

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 21:34

les deux sont possible slimi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 21:43

Heing?
Coup de gueule introductif... - Page 2 SephirothDemands
Revenir en haut Aller en bas
chubby-patate
moderateur
moderateur
chubby-patate

Masculin Age : 73
Nombre de messages : 3856
Participation au forum : 409

Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Mar - 21:52

j'ai pas la force de tout lire.. et en même temps je suis pas motivé, quand je lis ce que tu écris Lorent sa me tue..mais bon les filles on deja tous dis et dans en général je suis du même avis alors je les laisse te dire ce qu'elles pensent...

mais je pense qu'il faut arreter de vouloir que la rondeur soit un critere de beauté exlusif, au contraire je vois pas pourquoi on devrait remplacer un diktat par un autre, les mince sont aussi belle que les rondes et inversement..

j'aimerai juste que quelques soit sa taille les filles et mec s'aiment.. et si un jour c'est possible je ne pensent pas que tous le mondre voudrait etre gros, il n'y a pas que la pression des autre qui pousse a maigrir il y a aussi les gouts perso..de plus les chirurgie gastrique ne sont pas principalement faites pour esthétique, il y a aussi la santé..

a mon gout tu es juste un peu trop focalisé sur ton desir de voir des grosse partout, tu oublie encore une fois les motivations et les desirs des filles en pensant aux tiens..

_________________
Coup de gueule introductif... - Page 2 Bannie10
clique, rejoins le coté obscure des rondeurs! Attention que pour les femmes! Non je plaisante venez les mec il y a des filles (je garantie pas qu'elles soient sympa, mais elles seront là) Bon tu viens?
Revenir en haut Aller en bas
http://bodhaven.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Coup de gueule introductif... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Coup de gueule introductif...   Coup de gueule introductif... - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup de gueule introductif...
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apple Aisuru :: Vie normale :: Les rondes et la vie quotidienne-
Sauter vers: